COVID-19

Covid-19: Point de situation et recommandations

Face à la crise liée au coronavirus - Covid-19, les services de l’État et du ministère de l’Europe et des affaires étrangères, votre ambassade en particulier, sont pleinement mobilisés.

 

Comment contacter l’ambassade ?

1. Nous vous invitons à lire attentivement cette FAQ qui comporte un très grand nombre de réponses sur la situation actuelle liée au COVID-19 et les services consulaires, et est actualisée quotidiennement.

2. Si vous n’avez pas trouvé la réponse à votre question sur cette FAQ, vous pouvez écrire au consulat en envoyant un courriel à : admin-francais.dublin-amba(@)diplomatie.gouv.fr

3. En cas d’urgence, et uniquement en cas d’urgence, vous pouvez appeler le numéro d’urgence de l’Ambassade au +353 (0)86 603 1380

Je suis Français, Irlandais ou ressortissant de l’UE et je veux me rendre en France. Comment faire ?

Je suis un/e Français/e résident/e à l’étranger. Puis-je rentrer en France et quelles sont les mesures en vigueur ?

Il est fortement recommandé de reporter tout déplacement non-essentiel à l’étranger. Néanmoins, tout Français ainsi que son conjoint et ses enfants peuvent rentrer en France.

Nous vous recommandons de vous munir de votre billet d’avion ou de ferry pour justifier de votre déplacement vers l’aéroport ou le port.

1. Si vous arrivez d’un pays de la liste ci-dessous, vous pouvez venir en France métropolitaine sans restriction sanitaire liée à la COVID-19 :

États-membres de l’Union européenne ainsi qu’Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Royaume-Uni, Saint-Marin, Saint-Siège et Suisse, Australie, Japon, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Singapour, Corée du Sud, Thaïlande.

2. La présentation d’un test réalisé moins de 72 heures à l’avance est obligatoire pour les pays suivants : Afrique du Sud, Algérie, Bahreïn, Chine, Émirats arabes unis, Équateur, États-Unis, Irak, Iran, Israël, Liban, Maroc, Panama, RDC, Turquie, Russie, Ukraine, Zimbabwé. Les personnes de onze ans ou plus souhaitant se déplacer par transport maritime ou aérien à destination du territoire métropolitain depuis un de ces pays doivent présenter à l’embarquement le résultat d’un test ou d’un examen biologique de dépistage virologique réalisé moins de 72 heures avant le départ ne concluant pas à une contamination par la COVID-19.

3. Si vous arrivez d’un pays non mentionné aux points 1 et 2 ci-avant :

Il est fortement recommandé aux personnes de onze ans ou plus arrivant de ces pays sur le territoire métropolitain par transport maritime ou aérien de présenter le résultat d’un test ou d’un examen biologique de dépistage virologique réalisé moins de 72 heures avant le départ ne concluant pas à une contamination par la COVID-19. Les personnes qui ne peuvent présenter un tel résultat sont dirigées à leur arrivée vers un poste de contrôle sanitaire permettant la réalisation d’un tel examen. Pour voyager vers la France, vous devrez compléter et avoir sur vous deux documents lors de votre voyage :

  • Une attestation de déplacement international dérogatoire vers la France métropolitaine. Cette attestation est à présenter aux compagnies de transport avant l’utilisation du titre de transport et aux autorités en charge du contrôle aux frontières (liaisons aériennes, maritimes, terrestres, dont les liaisons ferroviaires) ;
  • Une déclaration sur l’honneur que vous ne présentez pas de symptômes de la COVID-19.

Ces documents sont téléchargeables sur le site Internet du ministère de l’Intérieur.

Serai-je soumis à une quarantaine lors de mon arrivée en France ?

Toute personne arrivant en France en provenance d’un pays extérieur à l’espace européen (États-membres de l’Union européenne ainsi qu’Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Royaume-Uni, Saint-Marin, Saint-Siège et Suisse) et à l’exclusion de l’Australie, du Japon, de la Nouvelle-Zélande, du Rwanda, de Singapour, de la Corée du Sud, et de la Thaïlande doit présenter un examen biologique de dépistage virologique réalisé moins de 72 heures avant le vol ne concluant pas à une contamination par la Covid-19.

Pour celles et ceux ne pouvant justifier à leur arrivée de cet examen négatif, un examen biologique de dépistage virologique sera réalisé à l’arrivée à l’aéroport. Si le résultat est positif, les autorités peuvent imposer une période d’isolement de sept jours.

Il est fait appel au civisme et au sens des responsabilités des voyageurs pour mettre en œuvre les précautions sanitaires recommandées par les autorités.

La présentation d’un test réalisé moins de 72 heures à l’avance est obligatoire pour les pays suivants : Afrique du Sud, Algérie, Bahreïn, Chine, Émirats arabes unis, Équateur, États-Unis, Irak, Iran, Israël, Liban, Maroc, Panama, RDC, Turquie, Russie, Ukraine, Zimbabwé. Les personnes de onze ans ou plus souhaitant se déplacer par transport maritime ou aérien à destination du territoire métropolitain depuis un de ces pays doivent présenter à l’embarquement le résultat d’un test ou d’un examen biologique de dépistage virologique réalisé moins de 72 heures avant le départ ne concluant pas à une contamination par la COVID-19.

En cas de questions sur les modalités d’application de ces mesures concernant l’entrée et le séjour en France, vous pouvez vous adresser au numéro vert : 0800 130 000.

Vous pouvez également retrouver pour d’informations sur le site Re-open UE.

Je ne suis pas français. Ai-je le droit de me rendre en France ?

Nos frontières intérieures à l’espace européen (États-membres de l’Union européenne ainsi qu’Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Royaume-Uni, Saint-Marin, Saint-Siège et Suisse) demeurent ouvertes et sauf, exception, les frontières extérieures restent fermées. De très rares exceptions à cette fermeture des frontières existent (titulaires d’un titre de séjour, professionnels de santé concourant à la lutte contre le Covid-19…).

Vous trouverez sur le site du ministère de l’Intérieur, responsable des entrées en France et des contrôles aux frontières, toutes les informations concernant les restrictions d’ordre sanitaire lors des voyages vers la France.

Est-ce que les personnes pacsées et les concubins peuvent se voir délivrer un visa ?

Par exception, les partenaires pacsés et les concubins seront considérés comme des conjoints, sous réserve qu’ils résident habituellement dans le même foyer que le citoyen européen ou le ressortissant étranger disposant d’un titre de séjour. Les conjoints de citoyens européens et les ressortissants britanniques, islandais, liechtensteinois, norvégiens, andorrans, monégasques et suisses, leurs conjoints et leurs enfants, de même que les citoyens du Saint-Siège et de Saint-Marin peuvent bénéficier d’un visa. Les consulats recourront aux catégories de visa les plus indiquées au regard de chaque situation individuelle

Les autorités irlandaises recommandent cependant d’éviter tout voyage non essentiel à l’étranger jusqu’à nouvel ordre. Plus de détails sur la fiche dédiée à la France sur le site du Department for Foreign Affairs and Trade.

Vous pouvez également retrouver pour d’informations sur le site Re-open UE.

Quelle est la situation des liaisons aériennes et maritimes pour rentrer en France ?

Air France opère désormais plusieurs vols directs hebdomadaires. Vous pouvez consulter les vols sur le site d’Air France. Vous pouvez également joindre Air France au +353 16 590 44 2 (Irlande) ou +33 9 69 39 36 54 (France). Les masques sont maintenant obligatoires pour les passagers dans les vols Air France. Retrouvez toutes les informations à ce sujet sur le site de la compagnie. Consultez les sites de Ryanair, Transavia et Aer Lingus pour une reprise d’activité.

Consultez les sites des compagnies de ferry (Brittany Ferries, Irish Ferries, Stena Line) pour plus d’informations sur les liaisons maritimes.

Je suis en attente d’un vol ou d’un ferry pour rentrer en France mais ne dispose pas d’un hébergement, que faire ?

Pour nos compatriotes qui sont en attente d’un vol et qui ne disposent pas d’hébergement, le ministère des Affaires étrangères a mis en place un service d’urgence de mise en relation de Français bloqués à l’étranger en situation de difficulté et des Français établis hors de France se portant volontaires pouvant les accueillir. Ce service d’entraide, pour proposer un hébergement ou pour en demander un, est disponible à l’adresse web suivante : www.sosuntoit.fr

L’ambassade insiste sur le fait que cette solution est temporaire, les personnes désirant rentrer en France devant le faire dans les plus brefs délais.

Quelles sont les restrictions sur le territoire français ?

Toutes les informations sont disponibles sur le site gouvernement.fr/info-coronavirus.

Puis-je voyager vers l’Irlande ?

Je vis en France ou dans un autre pays hors d’Irlande et devais me rendre prochainement en Irlande : que dois-je faire ?

A partir du 16 janvier, tous les voyageurs devront présenter un test PCR négatif avant le départ, effectué moins de 72 heures avant leur arrivée en Irlande.

Les professionnels du transport international, y compris les transporteurs, les pilotes et les équipages des avions, les capitaines et l’équipage maritime et les membres de la police irlandaise dans l’exercice de leurs fonctions en sont exemptés. Les enfants de moins de six ans en sont également exemptés.
Les personnes en transit dans un aéroport irlandais lors d’un voyage vers un autre pays ne sont pas tenus de fournir un test PCR négatif de moins de 72 heures mais ne doivent pas quitter l’aéroport.

Il n’y a pas d’interdiction de sortie du territoire français ni d’interdiction d’entrée en Irlande. Toute personne entrant sur le territoire irlandais, quels que soient sa nationalité et le pays d’où elle vient, doit remplir à son arrivée le formulaire Passenger Locator Form, exception faite des personnes en transit, arrivant d’Irlande du Nord ou faisant partie de la liste des personnes exemptées.

Règles de quatorzaine applicables en Irlande

L’Irlande a adopté le 9 novembre le système européen à trois couleurs pour les déplacements internationaux.

Au 13 janvier, la France est classée « rouge », ce qui signifie que les voyageurs en provenance de France doivent se conformer à la période de quatorzaine à leur arrivée en Irlande. Cette demande correspond aux instructions de « restrict your movements » (« stay in your house ») des autorités irlandaises (possibilité d’avoir des contacts au sein du foyer où l’on se trouve ; ne pas sortir de chez soi, sauf pour des raisons essentielles). Si les voyageurs soumis à une quatorzaine prévoient de l’effectuer dans un hôtel ou un logement de passage, il est vivement recommandé de dûment vérifier, au préalable, que la structure les accepte bien pour cette quatorzaine.

De manière générale, les règles applicables sont les suivantes :

  • En fonction de la situation sanitaire de leur pays de provenance, une quatorzaine peut être appliquée aux personnes en provenance de l’étranger. Dans le cas de l’application de la quatorzaine, il est demandé aux personnes arrivant en Irlande de restreindre leurs mouvements pendant 14 jours : ne pas utiliser les transports publics, ne pas rendre visite à d’autres personnes, ne pas se rendre dans les magasins sauf en cas d’absolue nécessité.
  • Les voyageurs en provenance d’une région classée « verte » dans le système européen sont exemptés de cette consigne d’auto-isolement.
  • Les voyageurs en provenance d’une région classée « orange » peuvent être exemptés de la quatorzaine à condition de présenter un test négatif datant de moins de 72 heures à leur arrivée en Irlande. Si ces voyageurs arrivent sur le territoire irlandais sans avoir effectué de test au préalable, la quatorzaine peut être écourtée en cas de test négatif réalisé au moins 5 jours après l’arrivée en Irlande. A partir du 16 janvier, les voyageurs en provenance d’une région classée « orange » ne seront plus tenus d’effectuer cette quatorzaine.
  • Les voyageurs en provenance d’une région classée « rouge » ou « grise » dans le système européen sont soumis à cette quatorzaine. Il est néanmoins possible de repartir d’Irlande avant la fin de la période de 14 jours, en respectant les consignes de santé publique pendant toute la durée du séjour en Irlande. La quatorzaine peut néanmoins être écourtée en cas de test négatif réalisé au moins 5 jours après l’arrivée en Irlande.
  • Les personnes suivantes sont également exemptées de la consigne de quatorzaine : les personnes travaillant dans le transport international (pilotes, transporteurs…), les personnes voyageant pour un motif essentiel comme précisé au paragraphe 19 de la recommandation du Conseil de l’UE et les enfants de moins de 6 ans.

Consultez la Fiche Conseils aux voyageurs pour l’Irlande du ministère des Affaires Étrangères français en cliquant ici.

Quid de la quarantaine à l’arrivée en Irlande ?

Une quarantaine est imposée à l’arrivée en Irlande. Suis-je concerné(e) ?

A partir du 16 janvier, tous les voyageurs devront présenter un test PCR négatif avant le départ, effectué moins de 72 heures avant leur arrivée en Irlande.

Les professionnels du transport international, y compris les transporteurs, les pilotes et les équipages des avions, les capitaines et l’équipage maritime et les membres de la police irlandaise dans l’exercice de leurs fonctions en sont exemptés. Les enfants de moins de six ans en sont également exemptés.
Les personnes en transit dans un aéroport irlandais lors d’un voyage vers un autre pays ne sont pas tenus de fournir un test PCR négatif de moins de 72 heures mais ne doivent pas quitter l’aéroport.

Il n’y a pas d’interdiction de sortie du territoire français ni d’interdiction d’entrée en Irlande. Toute personne entrant sur le territoire irlandais, quels que soient sa nationalité et le pays d’où elle vient, doit remplir à son arrivée le formulaire Passenger Locator Form, exception faite des personnes en transit, arrivant d’Irlande du Nord ou faisant partie de la liste des personnes exemptées.

Règles de quatorzaine applicables en Irlande

L’Irlande a adopté le 9 novembre le système européen à trois couleurs pour les déplacements internationaux.

Au 13 janvier, la France est classée « rouge », ce qui signifie que les voyageurs en provenance de France doivent se conformer à la période de quatorzaine à leur arrivée en Irlande. Cette demande correspond aux instructions de « restrict your movements » (« stay in your house ») des autorités irlandaises (possibilité d’avoir des contacts au sein du foyer où l’on se trouve ; ne pas sortir de chez soi, sauf pour des raisons essentielles). Si les voyageurs soumis à une quatorzaine prévoient de l’effectuer dans un hôtel ou un logement de passage, il est vivement recommandé de dûment vérifier, au préalable, que la structure les accepte bien pour cette quatorzaine.

De manière générale, les règles applicables sont les suivantes :

  • En fonction de la situation sanitaire de leur pays de provenance, une quatorzaine peut être appliquée aux personnes en provenance de l’étranger. Dans le cas de l’application de la quatorzaine, il est demandé aux personnes arrivant en Irlande de restreindre leurs mouvements pendant 14 jours : ne pas utiliser les transports publics, ne pas rendre visite à d’autres personnes, ne pas se rendre dans les magasins sauf en cas d’absolue nécessité.
  • Les voyageurs en provenance d’une région classée « verte » dans le système européen sont exemptés de cette consigne d’auto-isolement.
  • Les voyageurs en provenance d’une région classée « orange » peuvent être exemptés de la quatorzaine à condition de présenter un test négatif datant de moins de 72 heures à leur arrivée en Irlande. Si ces voyageurs arrivent sur le territoire irlandais sans avoir effectué de test au préalable, la quatorzaine peut être écourtée en cas de test négatif réalisé au moins 5 jours après l’arrivée en Irlande. A partir du 16 janvier, les voyageurs en provenance d’une région classée « orange » ne seront plus tenus d’effectuer cette quatorzaine.
  • Les voyageurs en provenance d’une région classée « rouge » ou « grise » dans le système européen sont soumis à cette quatorzaine. Il est néanmoins possible de repartir d’Irlande avant la fin de la période de 14 jours, en respectant les consignes de santé publique pendant toute la durée du séjour en Irlande. La quatorzaine peut néanmoins être écourtée en cas de test négatif réalisé au moins 5 jours après l’arrivée en Irlande.
  • Les personnes suivantes sont également exemptées de la consigne de quatorzaine : les personnes travaillant dans le transport international (pilotes, transporteurs…), les personnes voyageant pour un motif essentiel comme précisé au paragraphe 19 de la recommandation du Conseil de l’UE et les enfants de moins de 6 ans.

Consultez la Fiche Conseils aux voyageurs pour l’Irlande du ministère des Affaires Étrangères français en cliquant ici.

Quelles sont les modalités d’arrivée en Irlande pour les voyageurs en provenance de Grande-Bretagne et d’Afrique du Sud ?

S’agissant des trajets depuis la Grande-Bretagne et l’Afrique du Sud, un moratoire est introduit jusqu’au 8 janvier à minuit. A partir du 9 janvier et au moins jusqu’au 31 janvier (mais ce délai pourrait être étendu), les liaisons sont autorisées à rouvrir, mais les voyageurs devront, quelle que soit leur nationalité, présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures à leur arrivée en Irlande. Des poursuites pourront être prévues en cas de non présentation de ces tests. Pour plus d’information, les voyageurs sont invités à consulter la page suivante : https://www.gov.ie/en/publication/b4020-travelling-to-ireland-during-the-covid-19-pandemic/ .

Par ailleurs, tous les voyageurs arrivant de Grande Bretagne ou d’Afrique du Sud devront procéder à un auto-isolement strict de 14 jours suite à leur arrivée en Irlande, correspondant aux instructions de « self isolation » des autorités irlandaises, à retrouver ici.

Ils ne devront avoir aucun contact avec d’autres personnes, même au sein du foyer où ils se trouvent (« stay in a room »).

De plus, il est demandé à ces voyageurs, qu’ils aient ou non des symptômes, de contacter un médecin généraliste (« GP ») pour qu’ils puissent s’inscrire à un test COVID dès que possible cinq jours après leur arrivée. Ce test sera gratuit et l’inscription se fait par le médecin. Voir les informations complémentaires ici.

Quelle est la situation du Covid-19 en Irlande et quelles sont les mesures prises par le gouvernement irlandais ?

Quelle est la situation actuelle du Coronavirus Covid-19 en Irlande ?

Au 13 janvier, 155 591 cas de coronavirus Covid-19 sont avérés. 2 397 personnes sont décédées.

Quelles sont les restrictions en place en Irlande ?

Le gouvernement irlandais a annoncé le 6 janvier un renforcement des mesures de niveau 5 du plan national de lutte contre la Covid-19 Les mesures en vigueur sont notamment les suivantes :

Il est demandé de rester chez soi et de ne pas sortir d’un rayon de 5 kilomètres autour de son domicile, sauf dans les cas suivants :

  • se rendre sur son lieu de travail, dans le cas où celui-ci est considéré comme essentiel (domaine de la santé, domaine social ou autre service essentiel et qui ne pourrait pas être rendu de chez soi) ;
  • se rendre à des rendez-vous médicaux ou pour se procurer des médicaments ;
  • assister aux services de jour pour les personnes atteintes d’un handicap (« disability day services ») ;
  • faire des courses alimentaires ;
  • pour raisons familiales vitales, telles que pour s’occuper d’enfants, de personnes âgées ou vulnérables, et en particulier de ceux vivant seuls ;
  • pour raisons agricoles, c’est-à-dire pour la production alimentaire ou le soin aux animaux ;
  • assister à un mariage ou à des funérailles ;
  • se rendre sur une tombe ;
  • emmener des enfants aux activités sportives autorisées ;
  • se rendre à une convocation de justice.

Il est permis de faire de l’exercice dans un rayon de 5 kilomètres de son domicile.
Il est interdit d’accueillir des visiteurs à son domicile. Les rassemblements sociaux et familiaux hors du domicile et à l’extérieur sont limités à un unique autre foyer que le sien. Les personnes vivant seules ou avec des personnes mineures ou dépendantes peuvent néanmoins former une « bulle de soutien » avec un autre foyer (support bubble).
Les mariages sont limités à 6 personnes et les funérailles sont limitées à 10 personnes.
Les rassemblements organisés ayant lieu à l’intérieur ou à l’extérieur sont interdits.
Les rencontres et les entrainements sportifs sont interdits, à l’exception du sport de haut niveau.
Les offices religieux doivent se tenir en ligne.
Les lieux culturels, les boites de nuit et casinos, les salles de sport et les commerces non-essentiels sont fermés. Les commerces et services essentiels, comme les commerces alimentaires, peuvent rester ouverts. Les activités de construction sont arrêtées, sauf chantiers prioritaires ou urgents.
Les pubs et restaurants ne peuvent faire que de la vente à emporter. A Dublin, les pubs ne servant pas de nourriture sont fermés.
Les hôtels et autres hébergements peuvent rester ouverts, mais seulement pour soutenir les services essentiels.
Le télétravail est la norme, sauf dans le cas en cas de travail considéré comme essentiel (domaine de la santé, domaine social ou autre service essentiel et qui ne pourrait pas être rendu de chez soi).
Les écoles restent fermées jusqu’au 1er février au minimum.
Les transports publics fonctionnent à 25 % de leur capacité.

Retrouvez le détail des mesures de santé publique en vigueur actuellement sur le site du gouvernement irlandais. Il est recommandé de suivre l’évolution de la situation sanitaire et des consignes des autorités locales en consultant le site du ministère irlandais de la Santé.

Plus d’informations et recommandations sur la fiche Coronavirus et sur la page Risques sanitaires / Coronavirus ainsi que sur la plateforme « Re-open EU » de la Commission européenne.

Comment m’informer sur la situation et les consignes sanitaires à suivre ?

Comment m’informer sur la situation en Irlande ?

Pour empêcher le virus de se propager, il est impératif de suivre les recommandations des autorités locales sur :

Tenez-vous informé de la situation en consultant la rubrique Dernière minute des Conseils aux voyageurs pour l’Irlande sur le site du Ministère des Affaires Étrangères français.

Vous pouvez aussi vous rendre sur la FAQ du Ministère des Affaires Étrangères français.

Vous pouvez aussi vous rendre sur le site Re-open EU mis en place par l’Union européenne/

Comment m’informer sur la situation en France ?

Pour des informations générales ou pour se renseigner sur la situation en France, vous pouvez consulter :

Le Ministère des Solidarité et de la Santé a activé une plateforme téléphonique accessible au 0800 130 000 (7 jours sur 7, 24h sur 24) qui permet d’obtenir des informations sur le Covid-19 et des conseils (non médicaux) pour ceux qui ont voyagé dans une zone où circule le virus ou côtoyé des personnes qui y ont circulé.

Vous pouvez aussi vous rendre sur la FAQ du Ministère des Affaires Étrangères français.

Quels sont les gestes à appliquer pour se protéger et protéger les autres face au virus ?

Face aux infections, il existe des gestes simples pour préserver votre santé et celle de votre entourage :

  • Se laver les mains très régulièrement
  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir
  • Saluer sans se serrer la main, arrêter les embrassades
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter
  • Eviter les rassemblements, limiter les déplacements et les contacts

Les autorités irlandaises recommandent de porter un masque dans les transports publics ou dans les espaces en intérieur avec un nombre important de personnes, comme les magasins.

Plus d’informations sur le site du HSE

Comment recevoir des informations actualisées sur l’évolution de la situation de la part de l’Ambassade ?

Si vous êtes de passage en Irlande, inscrivez-vous sur le site Ariane afin d’être informé des actualités des conseils aux voyageurs pour l’Irlande.

Si vous êtes résident en Irlande et inscrit au Registre, des informations vous seront communiquées en fonction de l’évolution de la situation à l’adresse mèl que vous avez indiquée.

Si vous êtes résident en Irlande mais que vous n’êtes pas inscrit au Registre, inscrivez-vous.

Suivez l’actualité sur :

Que faire si je pense avoir des symptômes du Covid-19 ?

Si vous avez de la fièvre et des difficultés respiratoires, vous devez :

  • Restez chez vous, vous isoler des autres personnes, dans un endroit aéré et avec un téléphone
  • Appeler votre médecin traitant, ou le Health Service Executive (HSE) au 1850 24 1850
  • En cas d’urgence, appelez le 999 ou le 112
  • Ne voyagez pas hors d’Irlande ou à l’intérieur du pays

Plus d’informations sur le site du HSE

Retrouvez des informations pratiques sur les modalités des tests, le rôle des médecins généralistes, le PPSN ou encore les hospitalisations dans un article dédié sur notre site en cliquant ici.

Attention  : nous avons été informés que les SMS envoyés par le HSE pour les rendez-vous de test pouvaient ne pas fonctionner sur les numéros de téléphone français ou étrangers. Nous vous invitons donc à donner votre numéro irlandais, ou celui d’une personne de confiance.

Vous pouvez également consulter le site maladiecoronavirus.fr

En France, la règle générale en cas de suspicion de Covid-19 est de composer le 15.

Comment contacter des professionnels de santé francophones ?

Retrouvez en cliquant ici une liste de professionnels de santé - médecins généralistes, psychologues, infirmiers - qui peuvent être contactés pour vous aider à faire face à l’épidémie de coronavirus.

Sauf mention contraire, ils sont français ou francophones.

Retrouvez notre liste de notoriété médicale complète ici.

Que faire si j’ai besoin de soutien psychologique ou d’aide en cas de problèmes financiers ou de logement ?

J’ai besoin d’un soutien psychologique, que puis-je faire ?

Si vous avez besoin d’un soutien psychologique, vous trouverez dans notre liste de professionnels de santé les coordonnées de psychologues et psychothérapeutes.

D’autres dispositifs sont également en place pour vous aider à faire face :

  • Le réseau PsyExpat met en relation des expatriés avec des psychologues, psychiatres, psychanalystes et psychothérapeutes francophones.
  • Le HSE propose aussi une liste de dispositifs d’écoute en ligne et au téléphone.

Si vous ou quelqu’un de votre entourage est victime de violences domestiques, voici les organisations à contacter en Irlande :

J’ai un problème avec mon logement ou des soucis financiers, quelles structures peuvent m’aider ?

Si pendant cette période de crise sanitaire, vous rencontrez des problèmes avec votre logement ou si vous avez des soucis financiers, il existe des associations irlandaises à but non lucratif qui répondent aux besoins de la population.

Retrouvez une liste dans cet article.

Si mon emploi est affecté par la crise liée au coronavirus, à quoi ai-je droit ?

Le gouvernement irlandais a mis en place des dispositifs en réponse aux conséquences du coronavirus sur l’emploi. Nous vous invitons à consulter, par exemple la fiche pratique de Citizens Information sur les dispositifs mis en place.

Quid des démarches consulaires (passeports, cartes d’identité, visas…) ?

En raison du passage au niveau 5 à compter du 22 octobre et pour une période de 6 semaines des mesures de restriction mises en place par les autorités irlandaises pour lutter contre la COVID-19, l’ambassade adapte ses services consulaires en concentrant l’ouverture au public aux démarches urgentes et essentielles.

Retrouvez toutes les informations sur les démarches consulaires en cliquant ICI.

J’ai un titre de séjour ou mon/ma conjoint(e) n’est pas Français(e). Quelles dispositions s’appliquent ?

Est-ce que les ressortissants étrangers munis de titres de séjour peuvent rentrer en France ?

Oui, les ressortissants étrangers munis de titre de séjour pourront, ainsi que leur conjoint et leurs enfants, rejoindre leur domicile en France. Ceux dont le titre a été perdu ou volé pourront solliciter un visa de retour auprès du poste diplomatique ou consulaire compétent.

Les documents autorisant le séjour en France ont par ailleurs été prorogés pour une durée de 3 mois.

Attestations à l’Outre-mer

Dans le contexte de la mise en œuvre de l’état d’urgence sanitaire en France, des restrictions d’accès aux collectivités d’Outre-mer ont été mises en place. Tout voyageur est tenu, à compter du 8 avril 2020, 0h00, de compléter et d’avoir sur soi l’attestation correspondant à sa situation :

  • pour un voyage international depuis l’étranger vers une collectivité d’Outre-mer.

Le document devra être présenté aux transporteurs avant l’embarquement ainsi que lors des contrôles d’arrivée.

Ces attestations de déplacement international et à l’Outre-mer sont à télécharger sur le site du ministère de l’Intérieur en cliquant ici.

De retour en France, le débarquement dans un aéroport français est permis pour les Français mais est-il permis pour leurs conjoints étrangers ?

Les Français, peuvent, avec leur conjoint et enfants d’une autre nationalité, munis d’un titre de séjour en cours de validité ou d’un visa, continuer d’entrer sur le territoire national et rejoindre leur domicile. La notion de conjoint s’étend au partenaire pacsé et au concubin.

Dans le cas de concubinage, il convient de présenter une attestation sur l’honneur et une preuve concrète du concubinage par tout document utile (livret de famille, bail de logement en commun, facture établie aux deux noms à la même adresse, compte bancaire commun etc.).

Que faire en cas de litige avec un fournisseur ou un prestataire ?

Je suis un particulier et je suis en litige avec un fournisseur ou un prestataire suite à la suspension, l’interruption ou l’annulation d’un contrat (notamment billets d’avion ou de ferry, séjour linguistique, hôtel), du fait de la pandémie du coronavirus. Que dois-je faire ?

Des informations sont disponibles sur le site de la Direction Générale de Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes, pour les contrats conclus en France, ou par une société française selon la loi française.

Pour les contrats conclus en Irlande, ou selon la loi irlandaise la Competition and Consumer Protection Commission peut être saisie.

Et si je perds mon emploi en Irlande ?

Si je perds mon travail en Irlande et décide de rentrer en France, à quelle allocation aurai-je droit ?

Si vous perdez votre travail et décidez de rentrer en France, vous pouvez bénéficier pendant une durée de 3 mois après votre retour en France, de l’assurance chômage irlandaise.

Pour cela, vous devez remplir deux conditions :

  • Etre enregistré comme demandeur d’emploi en Irlande depuis au moins 4 semaines avant votre départ et bénéficier du Jobseeker’s Benefit.
  • Avoir fait une demande pour transférer le bénéfice de l’allocation chômage en France. Pour cela, vous devez impérativement, avant votre départ, solliciter un document portable U2. Pour plus d’informations, rapprochez-vous de votre centre de protection sociale.

Vous devrez par ailleurs vous inscrire auprès des services de Pôle Emploi dans les 7 jours suivant votre arrivée en France et accomplir en France les démarches de recherche d’emploi requises par Pôle Emploi.

Mes périodes d’activité à l’étranger seront-elles prises en compte pour la détermination de mes droits à assurance chômage en France ?

Si vous rentrez en France après avoir travaillé en Irlande, vos périodes d’activité dans ce pays peuvent être prises en compte pour déterminer vos droits à assurance chômage en France.

Avant votre retour, il vous faudra vous munir d’un formulaire U1, qui permettra de retracer les périodes où vous avez payé des cotisations sociales ouvrant droit à assurance chômage en Irlande. Après examen par Pôle Emploi, ces périodes peuvent être prises en compte pour calculer la durée de vos droits au titre du chômage en France. Votre salaire de référence ne sera en revanche calculé que sur la base de votre activité française. Vous devez faire la demande du document U1 auprès du Department for Social Protection.

Attention : pour bénéficier de l’assurance chômage en France, sauf exceptions, il faut y avoir travaillé au moins une journée. Rapprochez-vous des services de Pôle Emploi pour voir ce qui vous serait applicable.

Quelles démarches est-ce que je devrai accomplir une fois arrivé en France ?

Il est possible d’accomplir les démarches sans se déplacer en contactant des conseillers Pôle Emploi disponibles par téléphone au 3949.

Pour en savoir plus, pensez à consulter les pages suivantes :

Si je rentre en France sans emploi, aurai-je le droit à l’assurance maladie ?

Oui, un amendement adopté au mois de mars supprime le délai de carence de trois mois pour bénéficier de l’assurance maladie, que pouvaient se voir opposer les Français qui n’étaient pas couverts soit via la Caisse des Français de l’étranger, soit via le bénéfice d’allocations chômage de leur ancien pays de résidence, soit parce qu’ils auraient trouvé un travail en rentrant.

Cette dérogation n’est en revanche valable, pour l’instant, qu’en cas de retour entre le 1er mars et le 1er juin 2020.

Irlande – Si mon emploi est affecté par la crise liée au coronavirus, à quoi ai-je droit ?

Pour connaître les dispositifs mis en place par l’Etat irlandais en réponse aux conséquences du coronavirus sur l’emploi, nous vous invitons à consulter, par exemple la fiche pratique de Citizens Information sur les dispositifs mis en place.

Quel est le dispositif de soutien aux Français de l’étranger mis en place par l’État ?

Vous pouvez retrouvez la présentation faite le 30 avril par Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, et Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, du dispositif de soutien aux Français de l’étranger en cliquant ICI.

Ma question ne figure pas dans cet article

Le ministère des Affaires étrangères tient à jour sur son site une FAQ complète et détaillée.
Vous pouvez y accéder en cliquant ici.

Si vous n’avez toujours pas trouvé la réponse à votre question, vous pouvez adresser un e-mail à admin-francais.dublin-amba(@)diplomatie.gouv.fr

 

 

Source: https://ie.ambafrance.org/covid19 

Similar news

No news available.

Events

Share this page Share on FacebookShare on TwitterShare on Linkedin