Analyses & Studies

Veille sur le numérique et les start-ups - Irlande et Royaume-Uni - Mars 2019

TIC / Numérique

1/ Irlande :

Silicon Republic consacre une série d’articles au Paris du numérique - Le media irlandais Silicon Republic, référence irlandaise dans le numérique et les sciences, présente l’écosystème numérique parisien à travers une série d’articles. Silicon Republic retient que la capitale est un pôle d’excellence pour la biotechnologie, avec plusieurs institutions citées comme références tels l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) et Le Centre national de la recherche scientifique (CNRS). Paris est aussi reconnue comme localisation à choisir pour les Fintech, comme en témoigne la relocalisation de l’Agence bancaire européenne dans la capitale française. Enfin, un article est consacré au plan Intelligence Artificielle, confié à Cédric Villani.

Parmi les articles incontournables, se trouvent celui sur les 10 influenceurs du monde de la tech à Paris, parmi lesquels Kat Borlongan, Directrice de la French Tech, Xavier Niel, fondateur de l'incubateur des start-ups Station F ou encore Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’Etat au numérique, et Roxanne Varza, Directrice de Station F. On découvre également une liste de 10 start-ups parisiennes à surveiller, dont Blade Group qui travaille sur le PC du futur, S4M (publicité personnalisé sur les téléphones portables) ou encore ContentSquare (optimisation des contenus web).

Plus inattendu de la part d’un média irlandais, Silicon Republic rappelle qu’en dépit de la loi sur les 35 heures, le temps de travail des employés français est en moyenne supérieur à celui des employés danois, allemands, néerlandais ou norvégiens, et que leur productivité est supérieure à celle des employés britanniques. Il évoque également les réformes menées par le Président Emmanuel Macron. Silicon Republic présente enfin 7 sociétés parisiennes du numérique qui recrutent actuellement, parmi lesquelles Mastercard, Slack, Dropbox ou Accenture.

 

Le régulateur irlandais des données conduit 16 enquêtes sur les « Big Techs » – Pour la première fois, la commission à la protection des données, homologue irlandais de la CNIL, a publié des informations en référence aux enquêtes menées sur 16 grandes entreprises du numérique, dont Facebook, Apple, Twitter et LinkedIn. 10 plaintes sont actuellement en cours d’examen concernant Facebook et ses applications Whatsapp et Instagram, 3 pour Twitter, 2 pour Apple et une pour LinkedIn. Ces sociétés ayant implanté leur siège social européen en Irlande, le régulateur irlandais est garant de leur correcte application du RGDP. La Commissaire à la protection des données, Mme Helen Dixon, a souligné les efforts fournis par ses services pour répondre aux plaintes des particuliers. Elle a souligné que les entreprises qui auraient violé les nouvelles règles de confidentialité s’exposeraient à des amendes. Un rapport doit être publié cet été.    

 

L’introduction de la 5G en Irlande – Eir (opérateur historique de télécommunications irlandais, acquis en 2017 par Illiad-Free), en collaboration avec l’entreprise Huawei, va développer les réseaux de 5G dans le pays. En novembre 2018, Eir a annoncé un plan de 150 M€ visant à fournir une connectivité 4G avec une couverture géographique de 99% du pays, ainsi qu’une première couverture 5G dans certaines villes irlandaises (Roscommon, Wexford, Tipperary et Waterford). Ce projet de 2 ans transformera et étendra l’ensemble du réseau cellulaire d’Eir. En décembre 2018 Vodafone Ireland a également commencé les essais du haut débit mobile 5G dans les zones rurales. Ces essais complètent ceux liés à la mise en place de sa première cellule 5G expérimentale dans le quartier des docklands à Dublin.

 

L’Irlande prépare un projet de loi pour la protection des enfants dans leurs activités sur internet - Le ministre des Communications Richard Bruton finalise un projet de loi visant à protéger les enfants dans leurs activités en ligne. Le ministre entend ainsi mettre fin au système d’autorégulation par les géants du web. Le projet prévoit la création d’un poste de commissaire responsable de la protection de l’enfance dans leurs activités sur internet qui pourra poursuivre en justice les entreprises qui ne coopèrent pas. Les géants du web devront notamment retirer de leurs plateformes les contenus appelant à l’automutilation ou au suicide, aux privations volontaires diverses qui pourraient entraîner un risque pour la santé ainsi que les contenus liés à la cyber-intimidation.

 

2/ Royaume-Uni

Le Royaume-Uni réalise ses premiers tests 5G en industrie –. Worcester Bosch est la première entreprise à expérimenter la 5G au Royaume-Uni. L’entreprise de chaudières utilise des capteurs pour améliorer ses capacités en termes de maintenance prédictive. Les tests sont menés par le Worcestershire 5G Consortium, dont font partie Huawei, O2, BT et des universités britanniques. Leur succès sera estimé par les mesures de rapidité et de latence. L’entreprise a par ailleurs choisi QinetiQ comme partenaire en matière de sécurité.

 

Un comité parlementaire accable Facebook et invite à davantage réguler les réseaux sociaux  – Le Comité sur le Numérique de la House of Commons a publié le 18 février son rapport sur la désinformation et les fausses informations. Il met en cause la responsabilité légale de Facebook dans plusieurs affaires, invite le gouvernement à mener une enquête sur l’influence étrangère lors des derniers référendums et élections, et émet plusieurs recommandations pour mieux réguler les réseaux sociaux. Le Comité défend ainsi la création d’un régulateur en ligne, qui pourrait sanctionner les plateformes de diffusion de contenus qui ne répondent pas aux nouvelles exigences qui leur seraient imposées à travers un Code d’Ethique obligatoire. Le Comité parlementaire espère influencer le gouvernement qui doit bientôt publier son livre blanc sur l’insécurité en ligne. Le Secrétaire d’Etat au Numérique Jeremy Wright et Margot James se sont rendus cette semaine aux Etats-Unis pour discuter du sujet avec les géants américains Facebook, Twitter, Google et Apple.

 

Start-ups

1/ Irlande

Enterprise Ireland a injecté 23 M€ dans les start-ups irlandaises en 2018 - Enterprise Ireland, l’agence gouvernementale responsable du développement des entreprises irlandaises à l’international, a investi 23 M€ dans les start-ups irlandaises en 2018. Le ministère de l’Economie irlandais, par le biais d’Enterprise Ireland, a investi en fonds propres dans 132 start-ups au moyen de programmes de financement destinés aux entreprises innovantes, à fort potentiel de croissance ou dirigées par des femmes. 

 

2/ Royaume-Uni

28% des start-ups britanniques envisagent d’ouvrir un bureau en Europe continentale - Un rapport de la Silicon Valley Bank révèle que 28% des start-ups britanniques envisagent d’ouvrir un bureau en Europe continentale suite au Brexit. Les start-ups britanniques identifient l’incertitude persistante sur l’issue du Brexit comme source de difficulté pour l’accès aux talents, notamment européens, au commerce international et aux capitaux internationaux. La mise en œuvre des régulations liées à la gestion des données privées apparaît également problématique. Certaines start-ups ont amorcé des démarches en vue de l’ouverture de bureaux en Europe continentale. En contrepoint, huit start-ups interrogées sur dix prévoient d’augmenter leurs effectifs britanniques en 2019.

 

Source: DG Trésor

Similar news

Analyses & Studies

Synthèse économique de l'Irlande - Mars 2019

Relations franco-irlandaises Visite de M. Bruno Le Maire – Le ministre de l’Economie et des Finances, M. Bruno Le Maire, était en visite à Dublin le...

Events

Partners

French Tech Days

On the occasion of the 3rd edition of the Dublin Tech Summit Business France’s office in Dublin launches the French Tech Days Ireland from the 9th to...

Share this page Share on FacebookShare on TwitterShare on Linkedin

Close

Are you starting to export ?