Comment travailler en… Irlande ?

Véritable vivier technologique en Europe, l’Irlande est connue pour ses beaux paysages et son grand dynamisme économique. Le Journal des Français à l’étranger vous propose les informations et les conseils clés pour vous aiguiller au cœur du Tigre celtique en partenariat avec la CCI France-Irlande.
 

L’Irlande est une destination populaire pour de nombreux Français. En 2020, 11 661 d’entre eux étaient inscrits sur le territoire irlandais ; cependant le consulat estime la population française aux alentours de 30 000 personnes. Cela représente une hausse de 20% par rapport au précédent recensement de 2011. La communauté française se concentre majoritairement dans les grandes villes, dans la capitale du pays à Dublin, et à Cork, au sud du pays.

Après avoir été fortement impactée par la crise de 2008, l’Irlande a mis en place une panoplie de réformes structurelles pour redresser son économie. Des mesures efficaces puisque le pays enregistrait une croissance de 4,9% en 2019. L’économie du pays est aujourd’hui considérée comme une des plus ouvertes au monde. Il est en forte demande de professions scientifiques (chimistes, biochimistes) et d’ingénieurs. L’Irlande recherche également des chefs de projet dans le domaine des technologies de l’information et de la communication (TIC) et des développeurs. Le pays est aussi très demandeur de compétences dans les secteurs de la finance ou de la médecine.

Le pays est très tourné vers le monde et dépendant du commerce international, par conséquent la maîtrise de l’anglais y est évidemment obligatoire. Le critère de la langue est d’ailleurs souvent la première condition à remplir pour accéder à un poste, même si, officiellement, l’irlandais est considéré comme la première langue officielle. Dans les faits, uniquement 1% de la population l’utilise au quotidien.

Où travailler ?

Les opportunités de travail sont nombreuses pour les Français de l’étranger dans les agglomérations comme Dublin, Cork, Limerick et Galway.

Il existe d’abord des secteurs-niches, par exemple dans le domaine de la fabrication de dispositifs médicaux qui recrutent des techniciens spécialisés (dispositifs injectables pour diabétiques, lentilles de contact…). Les plus gros recruteurs restent cependant les entreprises internationales qui ont installé leurs sièges européens en Irlande. Ces entreprises – Yahoo, Google, Facebook, Twitter – se sont installées dans le pays pour sa fiscalité avantageuse. Elles cherchent principalement des ingénieurs ou des commerciaux. Ces grands groupes recrutent également de nombreux profils francophones tout au long de l’année sur des postes de commerciaux, supports ou en marketing.

Les services financiers ont également connu une forte évolution dans le pays. Dublin s’est transformé en un centre financier international. Les Français travaillent en outre dans le tourisme, qui reste un secteur important de l’économie irlandaise. Enfin, de nouveaux secteurs développent aujourd’hui leurs activités : celui de la valorisation des déchets, de l’agri-agro (agriculture et agroalimentaire), ou encore des jeux vidéo.

Comment trouver du travail ?

Vous pouvez consulter les services de Pôle emploi en France pour trouver des offres en Irlande. Par ailleurs, le réseau européen Eures (le plus important dispositif d’aide à l’emploi en Europe) dispose d’un site spécifiquement dédié à l’Irlande. Eures propose de nombreuses offres d’emploi et conseils pour bien appréhender le pays. Vous pourrez y retrouver des fiches concernant la situation du marché irlandais et les habitudes locales de travail. En cas de demande spéciale, il est possible de s’adresser à un conseiller au sein de ce service Eures.

En tant que ressortissant de l’Espace économique européen (EEE), vous avez par ailleurs accès gratuitement aux services de l’agence de l’emploi irlandais – JobIreland.ie – qui donne accès à de nombreuses offres d’emploi.

Vous pourrez également trouver offres d’emploi et conseils sur les sites suivants :

– Irish Jobs

– Indeed

– Career Jet

– LinkedIn

– Hays Recruitment

– Sigmar Recruitment

– Department of Business, Enterprise and Innovation

– CPL jobs

Enfin, pour toutes informations supplémentaires, la Chambre de commerce France-Irlande dispose d’une page spécialisée qui répond aux principales questions des Français arrivant en Irlande. La CCI France-Irlande organise également des journées d’implantation.

Entreprendre

Avec le Brexit et ses incertitudes, l’Irlande se tourne de plus en plus vers le continent européen pour son commerce extérieur. La France, de par sa position géographique, peut se révéler devenir un très bon partenaire économique.

L’Irlande est le 17e pays au monde pour la qualité de son climat des affaires selon le classement annuel « Doing Business » de la Banque mondiale. L’Irlande est sans doute l’économie la plus dynamique de l’Union européenne (UE), avec une croissance soutenue, un taux de chômage à 4,5%, et un coût du travail peu élevé. Ici, la création d’une société est très peu coûteuse (moins de 400 €), elle s’effectue en à peu près une semaine, il n’y a aucun capital à prévoir, déposer et libérer, et il n’y a pas de taxe professionnelle.

Les start-up sont une niche intéressante : elles se voient proposer en Irlande des formules simplifiées lors de leur création, le statut d’auto-entrepreneur est également attractif, l’impôt sur les sociétés est seulement à 12,5%… Le pays offre également un cadre fiscal intéressant pour la propriété intellectuelle – la Knowledge Development Box –, qui propose un taux d’imposition de 6,25 %.

Les entreprises françaises ne s’y sont d’ailleurs pas trompées puisqu’elles sont près de 300 à avoir ouvert une filiale en Irlande. Elles ont investi les secteurs de l’assurance, l’industrie pharmaceutique, l’agroalimentaire, la finance et les infrastructures.

Pour installer votre entreprise en Irlande, vous pouvez de nouveau vous faire aider par la CCI France-Irlande. Celle-ci vous fournira de nombreux conseils sur le marché, ses coutumes et les secteurs en développement. En devenant membre, vous pourrez par ailleurs accéder à de nombreux événements tels que des webinaires, conférences ou repas d’affaires qui peuvent vous aider à étendre votre réseau sur place. Le dispositif peut également vous aider à effectuer vos démarches administratives pour faciliter votre installation dans le pays. La chambre de commerce sert également d’intermédiaire entre votre entreprise et des experts locaux qui pourront vous aider à vous développer. Elle dispose également d’une panoplie d’outils tels que l’organisation de voyages d’affaires, des programmes de rendez-vous personnalisés ainsi que d’un services d’implantation.

Enfin, deux organismes locaux proposent des aides à la création d’entreprise, l’office national pour la promotion et le développement de l’investissement direct étranger et l’organisme irlandais chargé du développement du commerce et de la technologie. Au total, ce sont plus 170 aides gouvernementales qui ont été délivrées aux start-up et aux PME en Irlande, y compris des subventions locales.

Pour les jeunes

Le programme Erasmus+ propose pour sa part des stages de trois à six mois en Europe, peu importe le niveau d’étude. Ce programme, en partenariat avec Pôle emploi, finance le transport, l’hébergement, l’assurance responsabilité civile et l’assurance rapatriement pendant votre mobilité. Il veille en outre à l’organisation et le suivi des stagiaires. Pour y participer le plus simple est de se référer à votre conseiller Pôle emploi et de consulter le site internet. L’Irlande est d’ailleurs la 5e destination favorite pour les étudiants.

Il existe aussi le volontariat international en entreprise (V.I.E.). Placé sous la responsabilité de l’ambassade de France, il permet aux jeunes de 18 à 28 ans d’exercer une mission dans une entreprise française à l’étranger. Le dispositif peut être intéressant en Irlande, où le pays concentre quelque 150 entreprises françaises employant environ 12 000 personnes. Les principaux secteurs sont tournés vers l’industrie ou les services. Pour candidater, vous devrez créer votre profil sur Civiweb en fournissant vos coordonnées, votre CV et en joignant votre attestation de participation à la Journée défense et citoyenneté (JDC).

Si vous souhaitez effectuer un stage ou un apprentissage en Irlande, il faudra passer par The Further Education and Training Authority (https://www.solas.ie), autorité pour la formation continue. Ce dispositif gère le suivi des apprentis et accompagne les jeunes souhaitant effectuer un stage en entreprise.

Si le monde anglophone vous intéresse, vous pouvez vous renseigner sur le dispositif du Centre d’échanges internationaux (CEI). L’organisme propose des stages ou des échanges dans des pays anglo-saxons orienté spécialement pour les jeunes. Il propose des conseils pratiques, offres d’emploi ou de stage en Irlande. Ce dispositif prévoit tout un suivi, propose des stages, des cours d’anglais et même un hébergement. Il est à noter que ce dispositif est payant, les stages découvertes peuvent aller de deux à huit semaines pour un coût allant de 400 à 2 300 euros pour l’offre complète.

Préparer son dossier de candidature

Le site Europass vous permet de créer un dossier complet de candidature. Composé de cinq documents, ce dossier met en valeur vos compétences à l’international. Il suffit de choisir votre pays de destination pour ensuite compléter le dossier avec vos informations et vous êtes prêt à postuler !

Pour améliorer vos compétences ou votre dossier de candidature, vous pouvez également vous rendre sur le site « Emploi-store ». Cette filiale de Pôle emploi peut vous aider à parfaire votre candidature.

Conditions légales pour y vivre

Les citoyens européens n’ont pas besoin de visa pour s’installer en Irlande, ni de permis de travail. Il faut néanmoins posséder un numéro personnel pour le service public (PPS) qui vous servira dans l’ensemble des démarches à suivre.

Pour rester en Irlande au delà de trois mois, vous devrez avoir un emploi ou prouver que vous avez des ressources suffisantes pour vivre.

L’économie irlandaise face au Covid-19

Avec 25 565 cas confirmés et 1 743 décès (bilan au 10/07.2020), la pandémie a eu un impact important sur le pays. Certaines célébrations telles que la célèbre fête de la Saint-Patrick qui se tient tous les 17 mars ont dû être annulées. Un confinement a été décrété. Comme partout dans le monde, le produit intérieur brut (PIB) irlandais 2020 sera lourdement affecté, tout comme le taux du chômage. Malgré des milliards d’euros dépensés pour soutenir l’économie, le gouvernement prévoit un déficit public de 23 milliards d’euros.

Une reprise économique est néanmoins attendue pour ce second semestre et un retour au niveau d’avant crise vers 2022. Aujourd’hui le confinement a été levé mais le télétravail reste préconisé.

Le quotidien en Irlande

La semaine de travail peut aller de 39 à 48 heures en moyenne pour un salaire minimum de 1656,20 euros. Il est également assez facile de se loger en Irlande, sauf à Dublin où les prix des logements flambent en raison du manque de logements vacants. En général, les appartements sont loués meublés. Les colocations sont fréquentes, à Dublin il faut compter 600 €/mois pour une chambre dans un appartement commun, le double pour un studio. Il est à noter que ces prix sont des estimations basses, en 2020, Dublin est devenue officiellement la ville la plus chère en Europe pour les loyers.

Quelques liens utiles

La fiche « Irlande » du Journal des Français à l’étranger aborde toutes les questions pour s’installer dans le pays (scolariser ses enfants, logements, transports…).

En fonction de la ville où vous allez déménager, il existe également de nombreux groupes Facebook utiles. Entre bons conseils ou offres d’emploi, ces groupes peuvent vous apporter de nombreuses aides pour réussir au mieux votre installation. À titre d’exemple, le groupe « Les Français de Dublin » compte plus de 16 000 membres. Il existe des groupes plus généraux, comme celui des Français expatriés en Irlande qui compte plus de 18 000 personnes.


Source

Similar news

No news available.

Events

Share this page Share on FacebookShare on TwitterShare on Linkedin